Mercure, plomb, arsenic, cadmium… La liste des éléments chimiques nocifs qui envahissent nos cellules est déjà conséquente et leur augmentation provoque de plus en plus de dysfonctionnements à l’origine de nombreux troubles de la santé. Intoxication aux métaux lourds : comment faire alors pour les éliminer ? Par une méthode spécifique de détoxification de l’organisme appelée chélation naturelle des métaux lourds. Celle-ci est très simple à mettre en place : elle s’effectue par l’absorption de plantes spécifiques et l’adoption d’un régime alimentaire particulier.

Les principales sources d’intoxication aux métaux lourds :

CHÉLATION NATURELLE DES MÉTAUX LOURDS : OUI, ELLE EST POSSIBLE SANS CHIMIE !

Chélation naturelle des métaux lourds

Plomb, mercure, cadmium et arsenic envahissent l’organisme !

Dans la vie contemporaine, il est un fléau souvent méconnu ou sous-estimé qui a pourtant tendance à prendre de plus en plus d’ampleur : l’exposition de l’organisme aux métaux lourds tels le mercure et le plomb.

Notre environnement et notre rythme de vie sont à l’origine de ce que l’on pourrait appeler « un encrassement du corps », la combinaison de plusieurs facteurs aboutissant à cette situation préoccupante :

  • pollution urbaine et industrielle,
  • pesticides, engrais chimiques,
  • antibiotiquesanti-inflammatoires, molécules chimiques de synthèse,
  • alimentation trop riche (graisse, sucre, alcool),
  • vie sédentaire.

L’intoxication aux métaux lourds

Ce sont surtout les molécules toxiques qui sont à l’origine du mauvais fonctionnement de certaines parties du corps. Lorsque du plomb, du mercure ou d’autres métaux lourds s’introduisent dans les cellules dites endothéliales (qui tapissent l’intérieur des vaisseaux sanguins), ils empêchent celles-ci de communiquer entre elles et avec les centres nerveux par l’inhibition de la transmission d’un messager chimique d’extrême importance : l’oxyde nitrique.

Conséquences sur la santé humaine

Or, l’oxyde nitrique joue un rôle prépondérant dans le contrôle de la pression sanguine : de manière schématisée, il indique aux vaisseaux sanguins quand ils doivent se relâcher et s’élargir afin de faciliter la circulation et l’oxygénation du sang.

Si l’on ne procède pas à une détoxification naturelle des organes de façon régulière, les conséquences néfastes sur la santé sont réelles :

  • augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires,
  • apparition du phénomène d’hypertension artérielle,
  • taux de cholestérol et de diabète élevés,
  • athérosclérose,
  • insuffisance cardiaque,
  • mauvaise condition physique générale,
  • baisse du moral, voire dépression.

Réduire l’exposition aux métaux lourds paraît de fait également primordial mais cette question semble relever davantage d’une prise de conscience politique ou sociétale que de l’initiative individuelle…

Zoom sur la chélation naturelle des métaux lourds

Il est fort heureusement possible d’acquérir des réflexes simples afin de faire disparaître le plomb, le cadmium, l’arsenic ou le mercure de l’organisme sans avoir recours aux méthodes chimiques. Ce processus est appelé chélation naturelle des métaux lourds. L’utilisation de la phytothérapie et un régime alimentaire adapté permettent d’y contribuer de manière très efficace.Chélation chimique des métaux lourds : devant le danger représenté par les métaux lourds pour la santé, certains médecins et spécialistes recommandent la chélation chimique en lieu et place de la détoxification naturelle de l’organisme. Afin de libérer les cellules graisseuses des éléments toxiques, ils utilisent l’administration d’éléments biochimiques qui se lient et neutralisent le mercure ou le plomb, par exemple, et qui sont ensuite éliminés par le système urinaire. Cette méthode ne fait cependant pas l’unanimité, notamment chez les naturopathes, qui privilégient le pouvoir des plantes et des aliments.

LES ALIMENTS ET PLANTES RECOMMANDÉS POUR UNE DÉTOXIFICATION NATURELLE DE L’ORGANISME

La phytothérapie, une aide précieuse pour la chélation naturelle des métaux lourds

Les plantes aux secours de la santé humaine ? Exactement ! Celles-ci agissent en effet sur nos différents systèmes d’épuration : les reins, le foie, les glandes sudoripares, les poumons, la peau, la vésicule biliaire, les intestins, etc.

La chlorella

La chlorella est une algue d’eau douce qui a été découverte en 1890 par le microbiologiste hollandais Martinus Willem Beijerinck. Encore assez peu connue en France, elle jouit d’une excellente réputation au Japon, où elle est employée de multiples façons depuis les années 1950.

Le principal composant actif de la chlorella est la sporopolléine qui constitue sa membrane fibreuse. Celle-ci possède un excellent pouvoir d’absorption des métaux lourds, pesticides, insecticides et autres engrais chimiques divers. Véritable agent de chélation naturelle des métaux lourds, elle aide l’organisme à s’en débarrasser en les fixant et en les éliminant.

Les atouts de la chlorella sont encore nombreux :

  • elle favorise l’oxygénation des tissus et assainit la flore intestinale (effet probiotique) grâce à sa haute teneur en chlorophylle ;
  • elle participe à l’augmentation des défenses naturelles (lymphocytes T) et à la préservation des cellules saines ;
  • elle régule et maintient l’équilibre acido-basique du corps ;
  • elle apaise le système nerveuxdiminue le stress et favorise le sommeil ;
  • elle diminue le mauvais cholestérol (LDL).

Le Chardon-Marie

Plante de la famille des astéracées, le Chardon-Marie n’est pas doté d’une action spécifique à l’élimination des métaux lourds. Il est par contre un puissant purificateur et détoxifiant naturel du foie, organe le plus sollicité dans la chélation naturelle des métaux lourds et l’élimination des produits toxiques circulant dans l’organisme.

Le Chardon-Marie traite également le diabète et facilite la digestion des aliments.

Les aliments propres à une détoxification naturelle de l’organisme

Des fraises, rien que des fraises, encore des fraises !

Un certain nombre de fibres végétales de fruits sont connues pour leur pouvoir de neutralisation du mercure. C’est le cas de celles contenues dans la fraise, qui sont capables d’en capturer 95% !

Chaque grain de la fraise est connecté au centre du fruit par une multitude de fibres insolubles, qui ne sont pratiquement pas digérées et arrivent quasiment intactes dans le système gastro-intestinal, où elles fonctionnent comme des éponges à mercure d’une efficacité surprenante !

Une bénédiction quand on sait que le mercure est le métal lourd le plus difficile à capturer. Pour la chélation naturelle des métaux lourds, en particulier du mercure, rien ne vaut des fraises fraîches. Quelle bonne nouvelle pour les gourmand(e)s !

Le beurre d’arachide

Le beurre d’arachide s’avère aussi un excellent agent de chélation naturelle des métaux lourds. Il neutralise jusqu’à 96 % du mercure alimentaire grâce à la formation d’un « gel à effet colle » lors de la digestion !

Le chanvre

Les protéines du chanvre ont aussi un puissant effet anti-mercure. Elles arrivent même en tête de notre palmarès des agents de détoxification naturelle de l’organisme puisqu’elles absorbent environ 98 % des composés mercurés !

Les endives, précieuses pour la détoxification de l’organisme

Elles fixent dans l’intestin grêle les substances toxiques telles que le plomb et le mercure. Elles protègent les cellules de nombreux facteurs de mutation ou d’altération et permettent de préserver la jeunesse.

Le poivron

Comme de nombreux légumesle poivron est un excellent purificateur du sang. Sa richesse en vitamine C, bêta-carotène et vitamine E lui confère des propriétés antitoxiques indéniables.

Les pommes

La pectine contenue dans la pomme emprisonne les matières toxiques parasitant l’intestin et les évacue hors de l’organisme. Mangez des pommes !

Le miso

Aliment japonais traditionnel se présentant sous forme de pâte fermentée à haute teneur en protéines, le miso renferme une substance (le zybicolin) capable d’absorber les métaux lourds et les éléments radioactifs tel le strontium.

La choucroute

La choucroute favorise la détoxification naturelle de l’organisme. Enfin, le chou, surtout. Pour ce qui est de la charcuterie, à consommer avec modération, surtout si vous surveillez votre ligne !
Source

Les métaux lourds vont se fixer dans le gras du ventre et le gras du cerveau.

Le cerveau est une des cibles principale, ce qui cause dépression, anxiété, perte de mémoire, Alzheimer, Parkinson…
Le ventre est  également une cible: le mercure s’attache à la muqueuse intestinale et va entretenir l’inflammation et provoquer la généralisation de la candidose. Les reins, le foie, le coeur, l’hypophyse et la thyroïde sont aussi des cibles des métaux lourds.

S’occuper de son foie en premier

La détoxication des métaux lourds se nomme une chélation.
On peut utiliser différentes plantes, comme la chlorella qui est un mobilisateur de métaux lourds. Elle emmène le corps à les faire bouger.


Quand on prend un chélateur, le corps va mobiliser plus de métaux lourds que ce que le chélateur peut chélater; Les reins vont éliminer ce qu’ils peuvent mais c’est le foie qui va traiter le reste.

Si le foie est saturé, les métaux lourds se remettent en circulation et finissent par se fixer dans les organes.

Il faut savoir que le fait de les mobiliser fragilise le foie: il faut donc réparer le foie en même temps.

On peut « coller » du souffre sur les métaux lourds, qui va les envelopper et le corps va les éliminer plus facilement via la bile et les voies urinaires.

Les métaux lourds sont oxydants (ils abîment) et ont tendance à se coller à des protéines, enzymes, cellules qui ne seront donc plus fonctionnels.

Le foie va travailler en 3 temps:

Tout d’abord, le foie sépare l’enzyme abîmée du métal lourd.
Ensuite avec le souffre il enrobe le métal lourd.
Enfin il l’élimine.
Mais si le foie est saturé, il n’arrive pas à faire ce travail!

En conclusion, il est donc indispensable de prendre soin de son foie AVANT ET PENDANT la chélation.

le chardon-marie en cas de chélation des métaux lourds

C’est une plante réparatrice du foie.

Lorsque les métaux lourds passent par le foie, ils l’abîment. Il faut donc réparer le foie en permanence. Quand le foie est trop abîmé, il se met en pause et arrête de les traiter.

Le Chardon-Marie, tout comme le Desmodium, répare le foie . Mais il ne le booste pas, donc ne le fatigue pas.

On l’utilise pendant toute la cure de chélation. On peut prendre aussi de l’artichaut (car il débouche le foie).

Aussi, le chardon-marie permet au foie de fabriquer plus de glutathion (c’est son super anti-oxydant).

Dextoxification à l’acide alpha lipoique:

L’acide alpha lipoïque (lipoate, aLA, AAL) est un composant alimentaire du type vitamine B, bien qu’il ne dérive pas d’une vitamine. Il est fabriqué dans le foie à partir de graisses. Bien que la synthèse endogène soit possible, il doit être apporté par l’alimentation.

Le lipoate est le co-enzyme des déshydroxygénases qui catalyse la décarboxylation oxydative (transfert d’hydrogène) du pyruvate en alpha-kétoglutarate et est impliqué dans la formation de l’acétylCoA, la substance de base indispensable dans la production d’énergie à partir de sucres et de graisses..

L’acide lipoïque est formé d’une chaîne de 8 atomes de carbone, liée à 2 atomes de soufre. Grâce aux liens entre ces 2 atomes, l’ensemble, sous une forme oxydée, est un disulfure cyclique. Cette confirmation rend l’acide lipoïque hydro- et liposoluble et permet sa libération aussi bien dans un milieu acide que basique.

L’acide lipoïque est pour 80% absorbé dans la circulation sanguine et atteint le cerveau en passant la barrière hémato-encéphalique.

La décarboxylation oxydative fait intervenir un agrégat enzymatique formé de 5 co-enzymes : thiamine pyrophosphate, CoA-SH, NAD+, FAD, et l’acide lipoïque.

L’acide lipoïque présente un effet positif sur la glycémie et le métabolisme du cholestérol, donc également sur la condition cardiovasculaire générale.

Antioxydant universel, présent dans toutes les cellules de l’organisme, l’acide alpha-lipoïque (AAL) est un incontournable des cures ciblées visant à l’élimination des métaux lourds, la lutte contre le vieillissement prématuré ainsi que la protection des yeux. Soluble dans l’eau et les huiles, l’acide alpha-lipoïque intervient contre la grande majorité des radicaux libres et apparaît aussi intéressant dans la lutte contre le vieillissement prématuré du fait de son rôle de recyclage d’autres antioxydants comme les vitamines C et E et le glutathion.

Vous pouvez utiliser l’ Acide Alpha-Lipoïque 650 mg − 120 Gélules Entièrement Végétales très Puissantes − 100% Naturelles, sans Agent de Remplissage Synthétiques − Provision de 4 Mois

Mise en garde :il a un seuil de saturation. si on en prend trop, le corps va bloquer l’élimination des métaux lourds et du coup va se retrouver avec trop de soufre + trop de métaux lourds.  Ne jamais dépasser les 600mg/jour.

Peut donner des migraines, des nausées…mais cela s’arrête en moins d’une semaine.



Comme on l’a vu précédement, pendant la détoxification, il faut aider le foie avec du chardon de marie ou du desmodium qui a les mêmes propriétés

suivez, aimez, partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 19 =


Post Navigation