Avancer plus vite sur le chemin de l’ascension :

Depuis l’activation de l’ère du verseau nous sommes sur le chemin de l’ascension, il va y avoir encore 2 grandes vagues énergétiques qui vont propulser Gaia en 5D.
Chacune de ces vagues apportera une augmentation de conscience à l’humanité. Mais la résultante sera en fonction de l’état d’éveil et de l’état énergétique de chaque individu. Pour shématiser on peut dire que chaque vague fera monter d’un pallier au dessus, d’un point de vu énergétique et de conscience chaque individu.
Plus votre niveau énergétique et d’éveil est élevé, plus vite vous arriverez en 5D c’est à dire à l’ascension.
Comme nous ascensionnons avec nos corps, il est important de s’en occuper maintenant, si l’on veut profiter pleinement de la prochaine vague énergétique (l’événement). Plus nos vibrations seront élevées plus nous avancerons vite et atteindrons l’ascension rapidement.

Se débarrasser de certaines maladies

Depuis les dernières décénies, nous assistons à une augmentation des maladies chroniques comme la sclérose en plaque, Polyarthrite rhumatoïde,Maladie de Parkinson, Maladie de Crohn, Maladie d’Alzheimer, Diabète 1 et 2 , Spondylarthrite ankylosante, arthrose, fribromyalgie, syndrôme de fatigue chronique …

2,5 millions d’américains souffre du syndrôme de fatigue chronique. Les symptômes sont variables comme :

-Problème de sommeil, difficulté à s’endormir, ou à s’éveiller, fatigue persistante dès le réveil, rêve intenses
-Brouillard cérébral , problèmes de concentration, de réflexion et de mémoire.
-Douleur, en particulier dans les articulations (mais sans rougeur ni gonflement), et maux de tête légers à sévères.
-Des étourdissements, en particulier lorsque vous êtes assis ou debout.
-Certaines personnes développent des sensibilités à la lumière, aux sons, aux aliments ou aux produits chimiques. Il peut également y avoir des symptômes pseudo-grippaux, notamment des ganglions lymphatiques sensibles, des maux de gorge fréquents, des sueurs nocturnes ou des frissons froids et des problèmes intestinaux, tels que le syndrome du côlon irritable.

Vous remarquerez que beaucoup de ces symptômes sont rapportés dans les soi disant « symtômes de l’ascension », hors l’ascension n’est pas une maladie, mais il est vrai que nos corps sont plus sollicités et que cela fait ressortir certaines maladies, comme le symdrôme de fatigue chronique.

le corps médical s’est rendu compte depuis longtemps que le facteur génétique ne pouvait pas expliquer à lui seul la pathologie.
Différentes équipes de médecins et chercheurs ont étudié spécifiquement quels pouvaient être les autres facteurs qui agissent sur la maladie : les bactéries, la pollution, le tabac, l’alcool, les radiations électromagnétiques,l’alimentation, le stress, les vaccins, les champignons (comme le candida albicans).

Ces recherches ont montré que les maladies chroniques sont souvent poly-factorielles. C’est à dire qu’elles sont le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs. Parmi ces facteurs il semble que l’alimentation ait une influence prépondérante. En effet de nombreux auteurs ont décrit que les personnes qui adoptaient une « alimentation hypotoxique », c’est à dire qui évite un afflux excessif de toxines dans l’organisme, obtenaient en général une amélioration nette de leur état de santé.

En 1985, le Dr Seignalet fait ses premiers essais et rencontre ses premiers succès avec une patiente souffrant d’une polyarthrite rhumatoïde.
Sa vision de cette maladie est la suivante :
L’alimentation moderne telle qu’elle est pratiquée dans les pays industrialisés n’est pas totalement adaptée à nos enzymes digestives. En particulier, la digestion du gluten (protéine du blé), de la caséine (protéine du lait) et des produits cuits à trop hautes températures posent des problèmes.

Ces macromolécules alimentaires mal digérées entrainent une flore de putréfaction dans l’intestin qui entraine à son tour un développement de macromolécules bactériennes.
Il s’ensuit une agression de la paroi intestinale et une hyper-perméabilité de l’intestin. C’est à dire que la paroi intestinale devient trop poreuse et laisse alors passer des toxines à l’intérieur de l’organisme.
Ces toxines sont des peptides, des macromolécules bactériennes et des macromolécules alimentaires.
La polyarthrite rhumatoïde serait le résultat d’une réaction du système immunitaire qui tente de neutraliser une peptide qui aurait pénétré dans l’organisme en raison d’un intestin trop poreux.

Pour valider cette approche de la polyarthrite rhumatoïde, le Dr Seignalet a demandé aux patients qu’il a suivi de retirer de leur alimentation tous les aliments qui provoquent une porosité excessive de la paroi intestinale et ceux qui apportent une quantité importante de toxines.

Les résultats ont dépassé ses attentes dans la mesure où il a très souvent observé une diminution nette des symptômes et dans de nombreux cas une rémission totale de la maladie.
En 1990, le Dr Seignalet applique son approche thérapeutique à d’autres maladies auto-immunes et obtient là aussi des résultats positifs avec 82 à 98% de succés.

Selon le Dr Seignalet, les personnes qui ont une paroi intestinale trop poreuse vont laisser pénétrer à l’intérieur de leur corps des macromolécules alimentaires et bactériennes toxiques.
Pour se défendre, l’organisme va tenter d’éliminer ces toxines. Mais si l’afflux de ces toxines est supérieur à sa capacité d’élimination, l’organisme va, au fil des années, être envahi et s’encrasser. Certaines cellules vont alors se mettre à fonctionner de travers ou mourir.
Le Dr Seignalet explique que des maladies comme l’arthrose, la maladie de Parkison, la fibromyalgie ou le diabète de type 2 sont la conséquence d’un organisme trop « encrassé » par des toxines.

Dans le cas de l’arthrose, les cellules chargées de fabriquer le cartilage seraient encrassées et produiraient un cartilage de mauvaise qualité. Les articulations sont alors douloureuses car le cartilage ne remplit plus son rôle
protecteur.
Dans le cas de la maladie de Parkison, les neurones chargés de produire la dopamine seraient encrassés. Ils ne produiraient plus suffisamment de dopamine. Et certains, trop encrassés, seraient même détruits.
Dans le cas de la fibromyalgie, et du syndrôme de fatigue chronique les neurones en charge de la modulation de la douleur fonctionneraient de travers du fait de leur encrassage. Ce qui provoquerait douleurs musculaires, fatigue excessive, sommeil peu récupérateur, moral en baisse …
Et dans le cas du diabète de type 2, les cellules en charge de produire et utiliser l’insuline pour gérer le taux de sucre dans le sang seraient encrassées et fonctionneraient de travers. Elles n’arriveraient plus à maintenir un taux de sucre acceptable dans le sang.

la mise en place d’une alimentation hypotoxique a permis d’observer une amélioration nette de l’état de santé dans la plupart des cas.
Résultats obtenus sur les principales maladies d’encrassage étudiées (pourcentage d’amélioration)

Arthrose 94%
Diabète type 2 100%
Fibromyalgie 90%
Hypercholestérolémie 98%
Maladie de Parkinson 91%
Migraines 93%
Ostéoporose Blocage évolution dans 70% des cas
Spasmophilie 94%
Surpoids 172%
Tendinite 88%

Par ailleurs, le Dr Seignalet a noté un effet préventif remarquable sur la maladie d’Alzheimer et sur l’infarctus du myocarde.

Retrouver une énergie et une claretée d’esprit et augmenter nos vibrations

Que vous soyez atteint des maladies dont on a parlé précédement, ou non, une chose est sûre c’est que nous sommes tous intoxiqués par l’alimentation qui nous est proposée actuellement, mais aussi par l’eau. Je ne vais pas entrer dans les détails des soucis que pose notre alimentation (il y aura d’autres articles spécifiques), mais prenons par exemple le blé :
Au fil des siècles, certaines céréales ont muté du fait de la sélection et de l’hybridation des grains.
C’est le cas du blé qui est passé d’une structure à 7 paires de chromosomes vers une structure à 14 ou 21 paires de chromosomes et dont le taux de gluten a doublé en 100 ans.

Eliminer au maximum les toxines de notre corps permet de retrouver une énergie nouvelle, une clareté d’esprit, une reconnection à l’âme et rester dans de hautes vibrations.

Cela se doit se faire en plusieurs phases conjointement :
– éliminer les toxines déjà présentes (fera l’objet d’un prochain article)
– Eliminer les toxines, principalement métaux lourds contenus dans l’eau à l’aide de moyens de filtrage de l’eau
– Eliminer de notre alimentation les aliments qui ne sont pas bons pour nous (cela fera l’objet de plusieurs articles en détails)
– passer à une alimentation crue et une cuisson basse température


Liste des maladies qui se sont grandement améliorées avec l’alimentation hypotoxique selon l’étude approfondie du Dr Seignalet :

Acné
Addison (maladie d’)
Alzheimer
Angor
Aphtes
Arthrite systémique
Arthrose
Artérite des membres inférieurs
Artérite temporale
Artérite à cellules géantes
Asthme
Athérosclérose
Autisme
Basedow
Bronchite chronique
Cataracte
Cholangite sclérosante primitive
Cholestérol
Chondrocalcinose articulaire
Churg et Strauss
Cirrhose biliaire primitive
Coeliaque (maladie)
Colite
Colites microscopiques
Colon irritable
Colopathie fonctionnelle
Colopathie spasmodique
Conjonctivite allergique
Crohn
Dermatite atopique
Dermatite herpétiforme
Dermatomyosite
Diabète de type 2
Dyspepsie
Dystonie
Dépression nerveuse endogène
Eczéma constitutionnel
Eczéma de contact
Fatigue inexpliquée
Fibromyalgie
Fibrose pulmonaire idiopathique
Gastrite
Glaucome
Goujerot Sjören
Goutte
Granulomatose de Wegener
Hashimoto (Thyroïdite de)
Histiocytose langerhansienne
Horton (maladie de)
Hypercholestérolémie
Hypoglycémie
Hépatite auto-immune
Iridocyclite
Iritis
Lithiase vésiculaire
Lupus erythémateux disséminé
Maladie cœliaque
Maladie d’Addison
Maladie d’Alzheimer
Maladie de Basedow
Maladie de Behçet
Maladie de Berger
Maladie de Churg et Strauss
Maladie de Crohn
Maladie de Horton
Maladie de La Peyronie
Maladie de Parkinson
Maladie de Still
Maladie de Vaquez
Maladie de Wegener
Mastocytose
Migraine
Myasthénie
Neuropathie périphérique idiopathique
Néphropathie à IgA
Obésité
Ostéoporose
Otites récidivantes
Œdème de Quincke
Parkinson
Pemphigus
Polyarthralgies d’origine inconnue
Polyarthrite rhumatoïde
Polynévrite
Polypes nasosinusiens
PPR
Prurit isolé
Pseudo Polyarthrite Rhizomélique
Psoriasis
Purpura thrombocythopénique idiopathique
Périartérite noueuse
Reflux gastro-oesophagien
Rhinite allergique
Rhinites chroniques
Rhino-pharyngites récidivantes
Rhumatisme palindromique
Rhumatisme psoriasique
Rhume des foins
SAPHO
Schizophrénie
Sclérodermie systémique
Sclérose en plaques
Sclérose latérale amyotrophique
SEP
Sinusites chroniques
SPA
Spasmophilie
Spondylarthrite ankylosante
Surpoids
Syndrome de Goujerot Sjören
Syndrome de Guillain-Barré
Syndrome myélodisplasique
Tendinite inflammatoire (liée a une maladie auto-immune)
Tendinite mécanique
Tendinite par encrassage
Thyroïdite de Hashimoto
Trombocytémie essentielle
Urticaire
Uvéite antérieure aiguë
Vaquez
Vascularite urticarienne
Vitiligo

note en ce qui concerne l’obésité/surpoids, Le Dr Seignalet n’a pas orienté ses recherches vers la perte de poids. Cependant, l’alimentation Seignalet a conduit à un perte de poids lente et durable pour 4 personnes sur 5, jusqu’à atteindre le poids de forme.

L’alimentation Seignalet n’est pas basé sur une restriction de calories, ni sur un changement des proportions de glucides/lipides/protides, mais sur le changement profond des habitudes alimentaires, en éliminant les aliments mal assimilés par le corps humains.


suivez, aimez, partagez:

Comments are closed.

Post Navigation